Week-end à Grenoble

Leave a comment
Dessins & Illustrations / Voyages et pérégrinations
bar le bayard à grenoble

Retour d’un week-end bien rempli à Grenoble, croiser ma potesse Cécile. On a parlé devant une bière, parlé devant un café, parlé devant une autre bière, et puis encore un café, on est allées dans un bar où les bœufs s’improvisent en toute décontraction, on a visité la vieille ville, et c’était pas vilain du tout cette histoire, on est allées dans un pub, on nous a même offert une tournée de Get27, de mémoire de Grenoblois on avait jamais vu ça, un barman qui offre une tournée, et puis quoi.

Bref, ce fut un bon week-end.

croquis carnet de dessin à l'encre de chine et plume

détails de la fontaine place du marché à grenoble

croquis à grenoble

 

51 sketchcrawl, marché St-Pierre

Leave a comment
Dessins & Illustrations
sketchcrawl urban skechers clermont-ferrand

Samedi 23 avril s’est tenu le 51e sketchcrawl, un peu partout dans le monde, et à Clermont-Ferrand surtout. Les habitués Urban Sketchers locaux se sont retrouvés du côté du Marché St-Pierre, et tout s’est bien fini, au chaud, dans un bar, autour d’un thé, d’un café, d’une bière ou d’un diabolo grenadine.

(Si vous dessinez dans le coin, que ce soit beaucoup-beaucoup, ou par-ci-par-là, n’hésitez pas à me contacter pour savoir où et quand se retrouver à dessiner. C’est amusant et assez motivant. Et on boit des bières)

51-sketchcrawl-clermont-ferrand02 sketchcrawl dans un bar place st-pierre près de l'hacienda café près du marché st pierre à clermont-ferrand

Dans mon sac il y a…

Dessins & Illustrations
Dans mon sac il y a (dessin à la plume et à l'aquarelle)

Dans ma trousse il y a (dessin à la plume et à l'aquerelle)

Petit exercice de style, fait un matin vite fait… Histoire de montrer ce qu’il y a dans mon sac « de fille ». Oui il y a toujours autant de carnets, non il n’y a pas le moindre produit de beauté. Les paquets de mouchoir, ça serait une riche idée d’en transporter tout de même, on ne s’imagine pas la gêne à se balader dans la rue les mains barbouillées d’encre de Chine ou d’aquarelle.

J’ai aussi dessiné le contenu de ma trousse. Si on compte les doublons (toujours prendre 3 crayons HB sur soi, parce que pourquoi pas) et que je n’ai pas tout dessiné (les feutres scolaires achetés il y a 6 ans sont très dispensables dans une trousse de dessin), je n’ai représenté que 30% du contenu de ma trousse. J’hésite à en acheter une deuxième (pour transporter 2 ou 3 crayons HB supplémentaires, parce que pourquoi pas), mais je flaire le piège.

Pour les sacs, préférez un sac Samsonite bien rembourré digne d’un témoin de Jéhovah ou un vieil Eastpack, les seuls où tout mon bazar rentre sans que mon dos n’en souffre. Parce que, figurez-vous, je ne peux rentrer qu’un nombre limité de carnets à dessin dans un tote-bag. J’ai aussi un joli sac Longchamp que ma mère m’a offert, je le garde précieusement dans un tiroir. Elle a pensé à tout ma mère-chérie, elle a vérifié si « au moins 2 ou 3 carnets peuvent rentrer dedans ».

Appelez-moi syndrome de Diogène.