Une vision du métier de graphiste freelance

A regarder, une vidéo prise lors des Réveils Créatifs à Toulouse, où l’auteur du livre « Profession Graphiste Indépendant » Julien Moya présente un résumé de sa vision de notre métier, celui de graphiste freelance. Non pas sous l’angle habituel des règles techniques à maîtriser, mais plus sous un angle psychologique de la chose. Finalement, quelque soit le métier, on s’y rejoint beaucoup dans les conseils: ne pas se sous-évaluer, ne pas accepeter de bosser gratuitement, connaître la valeur de son travail, ne pas laisser le client prendre le dessus sur vous… C’est très résumé ce que je viens de dire là.

Mais en tout cas, je suis Yamo (son pseudo sur les forums) depuis bien longtemps, peu de temps avant d’avoir été même salariée, et avant même d’envisager l’éventualité de tenter de me mettre à mon compte. Je peux vous dire déjà, que même avec ce genre de ligne de conduite dans la tête on fait déjà quelques erreurs, mais sans, cela aurait pu être bien pire. Dans les métiers de création, les métiers de services, ceux où nous vendons notre matière grise, c’est quelque chose d’important; plus à mon sens que de suivre des conférences à se prendre la nouille pour savoir quel framework à la mode utiliser pour une maquette web. Je suis également tout à fait d’accord sur le fait qu’être graphiste web et se cantonner à une veille strictement web, voire strictement graphique, est contre-productif et assèche les idées – j’en parlerai ici un jour dans un autre billet.

Amis graphistes, illustrateurs, photographes, freelances de tous les domaines, prenez le temps de voir cette vidéo et d’y réfléchir; c’est motivant.

Des bisous.

Filed under Blabla & News

Directrice artistique et illustratrice sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café et les fromages un peu forts.

5 Comments

  1. Très enrichissant. Je fais tourner, de temps en temps une petite remise à plat pleine de bon sens ne fait pas de mal. 🙂

  2. Tu penses à des gens en particulier pour le côté « se prendre la nouille à choisir un framework » ? 😀

  3. @Myev: Merci, oui il faut faire tourner, c’est une vision sage et raisonnable du métier, loin des conférences des grandes stars du design!
    @JD: je ne pensais pas aux devs, mais bien, depuis que certains designers glissent vers l’UX/UI design – que je pense que certains font très bien ce métier mais ne sont pas la majorité – je vois beaucoup de discours de « vent » chez les designers, et même chez ceux qui ne veulent pas rentrer dans des polémiques à la con, le font aussi finalement par ricochet en perdant beaucoup d’énergie.
    Cette vidéo n’est pas une vérité absolue, elle ne dit que des évidences; mais on voit beaucoup trop parfois de brasseurs de vent… comme toujours, ceux qui ont font le moins qui en parlent le plus… donc reprendre un peu de raison, c’est bien.

  4. Bah quelque part, ça ne parle pas de l’univers des dév, mais il me semble que ce côté « brasser du vent » est un peu hérité de cet univers là, malheureusement ! (dit-il en brassant du vent toute la journée 😉 )

  5. Super de partager cette vidéo, effectivement ça fait du bien de rappeler les bases!
    Je fais tourner de mon côté, encore merci!

Comments are closed.