Voyage en Toscane: Florence la belle

Enfin des vacances!

Un peu d’été en plein hiver! En septembre dernier, patatra, je parviens enfin à prendre mes premiers congés depuis 4 ans. Deux semaines! Evidemment organisées au débotté, moins d’un mois avant. Assez rapidement on s’est décidé: l’Italie! Ou plus précisément, la Toscane, tellement il y a à faire dans cette région.

J’ai tardé à partager les photos sur ce blog, mais je ne résiste pas au plaisir de les mettre là, il y en a quelques unes dont je suis assez contente. Difficile néanmoins de faire original, tant les bâtiments florentins ont été photographiés (et avant ça, peints, et oui: Florence et le tourisme c’est une histoire vieille de trois siècles finalement). J’aurais adoré dessiner au lieu de prendre les mêmes photos au même endroit que tout le monde, mais c’était difficile: trop de monde, pas assez de temps, envie d’en profiter au maximum. Une prochaine fois?

Difficile de faire sa blogueuse voyage sans tenter au moins une fois la plate-forme Airbnb. On a pu trouver un petit 2 pièces un peu au-dessus du quartier historique, dans le quartier de Le Cure. Très italien, très typique, et pas de touristes. Par contre, vous franchissez la Via Guelfa, limite de la vieille ville et là vous n’y échappez pas: c’est Disneyland. Pas une personne sans son reflex Canon autour du cou, ni le sac à dos, ni un Lonely Planet à la main. Et ne cherchez pas de vrai Italien à 3 kilomètres à la ronde…

Et après quoi? Un touriste ne peut pas me balader dans une ville d’art comme celle-là avec un sac à main et des escarpins. Donc oui, j’avais le reflex, le sac à dos et le guide à la main, pas la peine de faire semblant. Faire les touristes à Florence c’est se prendre une claque, parce que visuellement c’est très dense, c’est très riche, il y a une oeuvre d’art ou un témoignage historique tous les dix mètres. Au bout de quelques jours, on se sent en dehors de la réalité, où on trouve normal que le moindre bâtiment ait cinq ou six siècles, on ne s’étonnerait même pas de trouver un Bronzino dans les toilettes ou un Tintoret dans les vestiaires. Et on aperçoit, du haut des jardins de Boboli, un bout de campagne toscane qui surgit du sfumato…

toscane-7720 toscane-7696 toscane-7686 toscane-7676 toscane-7666 toscane-7663 toscane-7655 toscane-7595 toscane-7565 toscane-7547 toscane-7542 toscane-7534 toscane-7526

 

Filed under Voyages & pérégrinations

Graphiste, directrice artistique et webdesigner sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café, ma tablette Cintiq et les fromages un peu forts.

2 Comments

Comments are closed.