Vis ma vie de graphiste: la création d’icônes

icones éléphant et souris

Je suis salariée actuellement et la plupart du temps je travaille sur la maintenance, l’intégration et le contenu pour une boutique en ligne. Je n’ai donc pas grand chose à montrer ces temps-ci, parce que ce n’est pas très sexy, ni très intéressant (ça arrive dans la vie d’un graphiste).

En revanche, un domaine qui m’amuse énormément et dans le quel je dois dire que je me débrouille pas trop mal, c’est la création d’icônes (ou icon design, selon la règle débile qui veut qu’un intitulé de poste en anglais gagne en sérieux et en crédibilité). Il ne s’agit pas seulement de savoir dessiner. Il s’agit souvent de faire attention à la contrainte de taille et de lisibilité car les icônes sont par défaut de petite taille (même si les définitions d’écran aujourd’hui meilleures qu’avant permettent des icônes un peu plus détaillées).

Il y a aussi la difficulté d’illustrer des concepts parfois assez nébuleux. Alors on feinte, on invente. Il faut parfois illustrer juste l’idée, et mettre une image qui rappelle le concept de loin, ou fait référence à un objet symbolique significatif mais obsolète (je pense à l’exemple bien connu de l’image de la disquette 3″ pour le concept de « sauvegarder », ou l’action de « téléphoner » illustrée encore souvent par un téléphone filaire tout droit sorti des années 70).

C’est là tout l’art de l’icon designer, mais c’est terriblement passionnant, pour peu qu’on ait un bon coup de crayon. J’avais envie de vous montrer ici quelques unes de mes missions de design d’icônes dont je suis la plus fière!

 

Pour le site du studio Nicolas Roger

Je me suis occupée l’année dernière sur la refonte graphique du site de mon ami photographe (et je suis plutôt pas mal contente du résultat, non pas seulement sur l’aspect graphique, mais surtout sur la conception et la partie UX design). Comme souvent, j’aime proposer un set d’icônes créé exprès pour l’occasion, histoire de personnaliser le site. Je pourrais très bien utiliser des icônes prêtes à l’emploi car j’ai d’ailleurs un bon stock d’icônes libres de droits qui font souvent bien le boulot en cas d’urgence. Le souci par contre avec des sites relativement « plats », où le design ne se fait plus par une surenchère d’effets graphiques, de fond colorés ou de typos fantaisie, c’est que si j’utilisais ces icônes vues un peu partout je ne vois pas comment le site ferait la différence avec les autres.

création icônes pour le site du studio Nicolas Roger

Pour le site Photographe-360.com

Pour ce side-project commun avec les photographes Nicolas Roger et Fanny Reynaud, nous avons adapté un thème WordPress pour aller un peu plus vite sur le site web. Beaucoup de galeries photos et de 360° seront affichées dessus, alors pour trancher un peu, j’ai eu envie de revenir à l’illustration vectorielle et de créer six icônes pour illustrer les six types de services mis en avant.

Comme toujours avec les icônes, on illustre ici davantage des concepts que des choses concrètes (les photographies seront là pour ça), et je me suis permise de m’amuser un peu avec. Comme par exemple la souris et l’éléphant pour montrer qu’il sera possible de photographier dans le studio des objets très lourds ou très petits!Icônes pour le site Photographe 360

Pour les guides touristiques de la Mairie de Toreilles

Travail de design d’icônes qui date de 2012 déjà! Faute d’avoir pu mettre la main sur les guides édités avec ces icônes, je n’ai pas mis ce travail dans mes références. C’est un peu dommage car ce fut un travail très intéressant: la création d’un set de 70 icônes pour la partie « Hébergement ». On y retrouve donc les icônes classique du domaine de l’hôtellerie: pour le nombre de lits, pour les parking (couvert ou non), les activités de loisirs, l’équipement, la présence ou non de terrasse ou de cour intérieure, si les animaux sont acceptés ou non, l’accès handicapés, etc.

La principale difficulté, hormis la taille et le niveau restreint de détails, ce fut de savoir: comment distinguer certaines activités ou équipements assez proches? En gros, comment distinguer graphiquement par exemple la piscine, de la piscine chauffée, la piscine collective ou de la pataugeoire pour enfants? Comment distinguer un lave-linge d’un lave-vaisselle, ces objets d’électro-ménager à l’apparence si proche? (astuce: on rajoute une pile de linge à côté du lave-linge, et une assiette à côté du lave-vaisselle, en priant pour que ce soit assez clair en petite taille). Bref, un travail de commande où, mine de rien, il fallait un peu se creuser la tête. Et comme souvent, on évite de vouloir réinventer la roue à tout prix, et on réutilise souvent les codes existants. Inutile de vouloir être innovant, car certaines icônes sont bien installées dans l’inconscient collectif (par exemple: l’icône « Parking »), ça fera toujours ça de moins que les gens ne comprendront pas, ou mal (je ne m’attends pas à ce que mon icône « Cour intérieure » soit compréhensible seule en tant que telle, il faut le contexte autour pour que ça fasse sens).

Evidemment, pour aller au plus simple, il y a la paresse intellectuelle de garder certains clichés, comme par exemple l’icône « Femme de ménage » pour figurer le service de ménage. J’avoue, j’ai tiqué de devoir mettre une femme, renforçant ce type de stéréotypes que j’essaie tellement d’éviter. Mais faire un homme à la place rendait l’illustration trop proche de l’icône « Service hôtelier »… Le temps pressait, les clichés sont restés. Dommage. Mais j’essaierait une autre fois de proposer autre chose, pour changer des stéréotypes, et que la création d’icônes ne perpétue pas elle aussi des stéréotypes qui ne font pas vraiment sens aujourd’hui.

Pictos pour la miarie de Toreilles

 

Filed under Graphisme & Webdesign

Graphiste, directrice artistique et webdesigner sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café, ma tablette Cintiq et les fromages un peu forts.