Moutarde, Bourgogne et crème de cassis: les Urban Sketchers débarquent à Dijon

Cela fait déjà quelques semaines que je suis rentrée, mais ça y est, voilà, j’ai assisté à ma cinquième rencontre France du raout annuel des Urban Sketchers: à Dijon!

Avec le jeudi férié et le pont du vendredi, cela nous a fait quatre jours remplis de dessins, et la météo a été avec nous. Première étape, Beaune, et ses fameux hospices, en compagnie d’Agnès et Cat avec qui j’ai fait la route.

croquis hospices de Beaune, Bourgogne
hospices de beaune Bourgogne

Le vendredi matin, après une petite soirée à croiser quelques copains en cours de route, rendez-vous général à la salle Devosge, non loin de la place Darcy à Dijon. Un vrai début digne de festival, avec une centaine de personnes présentes à l’ouverture pour récupérer plans, badges et surtout un sac de goodies, généreusement offerts par le sponsor Hahnemühle (marque qui possède également les marques Moulin du Coq, Schmincke pour l’aquarelle, et Da Vinci pour les pinceaux). Bon, un petit stress à l’idée de ne pas pouvoir en récupérer, mais cette année le sponsor a vu large en offrant 400 packs pour les artistes.

rencontre urban sketchers france à Dijon en 2019 arrivée à la salle Devosge

Nous avons donc commencé à dessiner autour de la place Grangier, avec son imposante Poste et des bâtiments plus fantaisistes, inspirés comme ici des architectures asiatiques. Dijon regorge de bâtiments riches, d’hôtels particuliers. L’organisation, secondée par le guide Fred Augelon, a d’ailleurs permis l’ouverture pour ce week-end de plusieurs cours intérieures, d’habitude fermées au public. De nombreuses petites visites et ateliers en petits groupes avaient d’ailleurs été organisés: pas mon truc personnellement, mais cela a été apprécié par ceux qui avaient pu obtenir des billets. Et il y eut aussi des dégustations! Parce que la capitale de la Bourgogne ne manque pas de spécialités: vins, moutarde, crème de cassis, pains d’épices… j’ai découvert les oeufs meurette et le poulet Gaston-Gérard. Comme on dirait, compliqué de repartir avec la faim…

dessin Pavillon japonais à Dijon
place François Rude à Dijon
cathédrale de Dijon, photo
Porche de l'église St Philibert à Dijon
statue de l'ours Pompon, square Darcy à Dijon

Il était compliqué de s’éloigner de plus de quelques mètres de l’église Notre-Dame et de la place de la Libération en demi-cercle devant l’ancien Palais des ducs de Bourgogne. Le centre-ville historique, passant et organisé autour de la rue de la Liberté, est suffisamment petit pour être parcouru en quelques minutes à pied, mais suffisamment dense en histoire pour ne pas s’ennuyer! L’organisation avait tout de même prévu quelques points d’intérêt en dehors, pour les férus d’architecture du XXe siècle.

Rue de la préfecture à Dijon
statues
Pharmacie du miroir
statues de Philippe le bon près du musée des beaux-arts à Dijon
épicerie spécialités Vasquez à Dijon
près de notre-dame à Dijon
Fontaine aux grenouilles place Darcy à Dijon
Marché aux puces le dimanche à Dijon
Rue de la chouette à Dijon

Dimanche, la journée fut organisée en partie entre les premiers au-revoirs à la sale Devosge, et le brunch aux Halles. Une institution il paraît! L’occasion de se frotter à cette architecture de fer forgé, de l’intérieur pour profiter du frais…

halles Dijon intérieur
Halles à Dijon
Buvette de la halle, brunch, Dijon
hôtel Legouz de Gerland, rue Vauban, Dijon
Dijon
place de la libération Dijon

Un dernier verre le dimanche avant de redescendre sur Clermont-Ferrand. Evidemment on arrive à 6 personnes, et au fil des minutes, les derniers sketchers du week-end arrivent petit à petit. Le cafetier qui pensait fermer tranquillement sa terrasse pour finir la semaine en douceur en fut pour ses frais: une quarantaine de dessinateurs empêchèrent ce doux repos.

En résumé ce dut un très bon WE pour moi. Les ingrédients? Du soleil, des amis, une organisation aux petits oignons, avec cette salle centrale où fut organisé le repas du samedi soir (bien plus pratique que de réserver un restaurant finalement!), avec une buvette où furent servis kirs et bières artisanales (de la brasserie La Truite), des goodies à foison, de nombreuses petites surprises (merci à la boutique Dalbe pour les cadeaux également!). Une des plus belles Rencontres que j’ai faites!

Il ne me reste plus qu’à dessiner pour remplir encore tous ces carnets offerts (en plus de ceux déjà offerts à Bleu en Lure). Que de boulot! 😀

Filed under Carnets de croquis

Graphiste, directrice artistique et webdesigner sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café, ma tablette Cintiq et les fromages un peu forts.