Carnets de portraits n°02: de 2018 à 2019

Encore un autre carnet de portraits, après le premier déjà présenté sur ce blog. Même principe: on met « pause » pendant une série (ici sur Netflix, mais n’importe quel flux vidéo, Youtube, replay ou plateforme de VOD fera l’affaire) et on crobarde pendant 10 minutes. Bon, je ne minute pas vraiment, mais l’idée y est. Le tout, c’est de s’échauffer. Cette fois je me suis carrément permis d’en dessiner pas forcément tous les jours, mais par paquets de 3 ou 4. Comme d’habitude, je me dis que beaucoup de portraits seraient davantage réussis si j’y passais plus de temps, ou du moins, ils seraient rattrapés: en ne me concentrant que sur les lignes principales j’enlève des informations, de détails, d’accessoires, de lumière, de volume, etc.

Pour ce carnet, un carnet acheté à New York par ma mère, j’avais hésité à faire cette fois une série de portraits en couleurs. Raté: le papier est très très basique, du papier machine quoi. Pour l’encre, l’aquarelle, voire les crayons de couleurs, on oublie, tout parait fadasse, quand le papier n’est pas carrément ruiné. Cela m’a laissé toute une gamme de possibilité: j’en avais un peu marre du stylo Muji 0,38mm alors j’ai mélangé les genres: stylo plume Lamy, crayon papier, stylo bille, Polychromos, Col-Erase, pour finir par une technique un peu aléatoire quand c’est raté, mais très satisfaisante quand c’est réussi, c’est-à-dire une bête plume Sergent Major avec de l’encre de Chine. On peut dire ce qu’on veut, le grattement de la plume sur le papier, et les effets de pleins et de déliés, ça fait toujours son petit effet…

Comme la première fois, ne cherchez pas à tout prix à reconnaitre les acteurs ni les séries. Tout d’abord parce que, le pari de la ressemblance est un faux problème: il y a des portraits ressemblants ratés et des portraits peu pertinents réussis. Parce que l’essentiel était déjà de faire mes gammes, me désinhiber dans l’art du portrait, apprendre toujours, progresser.

Le challenge sera de travailler différemment sur un troisième carnet, ou faire comme celui-ci, un patchwork de styles, en fonction de l’humeur du moment? Ou bien de travailler davantage les expressions corporelles, les corps, les gestes, les mains? Nous verrons bien 🙂 Le carnet est déjà tout trouvé, je vous livrerai les résultats dans quelques mois!

Filed under Carnets de croquis

Directrice artistique et illustratrice sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café et les fromages un peu forts.