Grottes et légendes de Provence: Draguignan

détail d'une mosaïque de dragon à l'hôtel de ville de Draguignan et Tour de l'Horloge

Serait-ce un dragon légendaire, devenu emblème de la ville, qui aurait présidé à sa fondation, qui aurait donné son nom à l’ancien chef-lieu du Var? Ou plus prosaïquement un certain Draconus, propriétaire gallo-romain? Peu importe, l’histoire du dragon reste, la légende est trop belle. On peut l’imaginer sans peine trônant sur le promontoire rocher de la Tour de l’Horloge qui surplombe la ville et la Naturby plus bas…

détail aquarelle pierre des fées draguignan

Pour les légendes il faut partir se réfugier auprès de la Pierre des Fées, plus bas. Là, les hommes ont érigé il y a plusieurs millénaires de lourdes pierres pour des cultes dont on a oublié le souvenir.

Petit joueur, le chêne qui a poussé sur ses fondations et paraît porter le poids des âges n’a, lui, que quelques centaines d’années…

Pierre des fées, à Draguignan (Var)
Filed under Carnets de croquis

Directrice artistique et illustratrice sur Clermont-Ferrand, originaire de Toulon. Je tiens ce blog depuis 2005. J'aime le dessin (sans déconner), le DIY (broderie, peinture), l'animation, le motion design et la photographie. Sinon j'ai un (gros) chat roux un peu idiot, j'aime le bon café à l'italienne, les voyages, dessiner à la terrasse d'un café et les fromages un peu forts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.